"LE MAL A DIT", HASARD OU ADAPTATION ?

Notre corps fonctionne de façon automatique : digérer, respirer, filtrer, sécréter...

Pour s'adapter à l'environnement extérieur, il va en permanence apporter des solutions...organiques.

Si nous mangeons un produit avarié, il va faire en sorte que cela reste le moins longtemps possible dans notre organisme : nous allons vomir... ou avoir la diarrhée.

Ce qui est intéressant, c'est qu'à chaque événement que nous vivons, nous ressentons une émotion.

Encore plus intéressant est le fait que notre cerveau ne fait pas la différence entre une huître pourrie et une parole "dégueulasse"... il va réagir de la même manière: vomir ou...(diarrhée)

Ce qui veut dire que cette réponse organique que nous appelons "symptôme" n'est rien d'autre que l'adaptation de notre corps à un sur-stress non solutionné.

Vue de cette manière, le symptôme apparaît comme un allié qui nous donne des informations sur un événement vécu comme un choc accompagné d'une émotion mal gérée ou non exprimée, auquel on n'a pas trouvé de réponse satisfaisante et durable.

 

Si on prend un peu de temps pour regarder dans son passé et qu'on ouvre grand les yeux, on finit par se rendre compte que notre corps a tenté de nous faire passer un message.

"La maladie est l'effort que fait la Nature pour guérir l'homme..." Carl Gustave Jung

 

A télécharger

Extrait du mag Néosanté de mai 2011

Interview du psychanalyste Guy Corneau - lors de la sortie de son livre "Revivre"